UCLouvain BXL logo 2018

Lexique - T

tache de diffraction

La tache de diffraction est le disque lumineux obtenu sur un écran placé derrière une plaque percée d'une petite ouverture circulaire et éclairée par un faisceau de lumière.
Cette une tache centrale, contenant 90% de l'énergie lumineuse, est entourée d'anneaux.

On l'appelle aussi disque d'Airy ou tache d'Airy.

A cause de la diffraction, l'image d'un point par un système optique donne une tache.

George Biddell Airy est un physicien, mathématicien anglais (1801 - 1892).


tangent(e)

déf1 : adj. Se dit d'une droite (appelée la tangente) ou d'un segment de droite qui ne touche une courbe qu'en un seul point, sans la couper.

Cette définition ne convient cependant pas aux points d'inflexion, où la tangente coupe la courbe. On s'en sort soit en parlant de tangente à gauche et de tangente à droite, soit en modifiant la définition d'une tangente.

déf2 : C'est une droite dont l'angle avec la courbe, au point de contact, est nul.

déf3 : Ou encore : c'est la droite qui passe au plus près de la courbe au voisinage immédiat du point de contact.


tarer

régler le zéro d'un appareil de mesure, le plus souvent une balance (de façon à obtenir le poids de ce qu'on veut peser, sans celui du récipient ou de l'emballage), ou un ohmmètre.
Action de tarer = tarage
Bouton de réglage du zéro = bouton de tarage


taux

Un taux est un rapport entre deux valeurs d'une même grandeur (synomymes : rapport, degré, proportion). Il est souvent exprimé en pourcents.

On utilise souvent le taux de variation d'une grandeur, qui est le rapport entre la variation de cette grandeur et sa valeur initiale

Autre utilisation : le rapport entre la variation de cette grandeur et la variation d'une autre grandeur.
Dans ce dernier cas, on dira taux de variation de y avec x, ou taux de variation de y en fonction de x.


TEL

Voir "transfert linéique d'énergie"


téléthermographie

Voir "thermographie"


température

La température (t ou T) est une mesure macroscopique du phénomène microscopique d'agitation thermique (mouvements aléatoires de rotation-translation-vibration des atomes/molécules constituant la matière). Elle se mesure par les effets de cette agitation thermique, comme, par exemple, par le changement de volume d'un matériau, le plus connu étant une colonne de mercure ou d'alcool.
La température constitue une mesure de l'énergie cinétique moyenne des atomes/molécules à l'endroit de la mesure.

unité :
SI : le kelvin (K)
usuelle 1 : le degré Celsius (°C) 0°C = 273 K, Δt (°C) = ΔT(K)
usuelle 2 : le degré Fahrenheit (°F) 0°C = 32°F; -40°C = -40°F; t(°C) = (t(°F) - 32) . 5/9

Lord Kelvin est un physicien irlandais (1824 - 1907).
Anders Celsius est un savant suédois (1701 - 1744).
Daniel Gabriel Fahrenheit est un physicien germano-polonais (1686 - 1736).


température absolue

La température absolue T est la température comptée à partir du zéro absolu et définie comme T = 273 °C + t °C

unité : le kelvin (K).
1 K = 1 °C


température critique

  • phénomènes calorifiques - changements d'états : la température critique Tc est la température au-delà de laquelle on ne peut plus liquéfier un gaz, quelque soit la pression à laquelle on le soumet.
    La distance entre les molécules du gaz est la même que dans l'état liquide, il n'y a plus de différence entre le liquide et la vapeur.

  • électricité : température en-dessous de laquelles certains métaux, alliages et oxydes métalliques (= supraconducteurs) voient leur résistance chuter brusquement à une valeur nulle.

unité : voir température


température d'ébullition

La température d'ébullition est la température à laquelle se fait l'ébullition. Elle dépend de la pression.

C'est la température à laquelle la pression de vapeur saturante des bulles devient égale à la pression extérieure au liquide.

unité : voir température


température de fusion

La température de fusion est la température à laquelle se fait le passage de l'état solide à l'état liquide. Elle dépend de la pression.

C'est la même que la température de solidification.

unité : voir température


temps

Le temps est une notion qui recouvre de nombreuses réalités et qui est très difficile à définir.

Dans ce cours, lorsqu'on parle de temps, on parle, selon les endroits, de trois choses différentes :

  • d'un concept général venant de l'observation de notre évolution et celle du monde qui nous entoure et de l'enchaînement de causes et d'effets, donnant un sens à cette évolution,
  • d'un instant dans l'histoire de l'univers, dans le déroulement des événements qui s'y produisent, noté t,
  • d'une durée, c.à.d. dire d'une différence entre deux instants, notée Δt (= t2 - t1) ou souvent simplement t (on considère qu'on se repère par rapport à un instant t0 = 0 à partir duquel on commence l'observation). Ce qu'on mesure, c'est toujours une durée. Cette mesure se base sur une comparaison du phénomène observé avec un phénomène périodique (notion dont la définition fait intervenir celle ... de temps).

unité : (SI) la seconde (s)
Dans la vie courant, on utilise souvent des multiples de la seconde ( 1 minute (min) = 60 secondes, 1 heure (h) = 60 minutes, ...), tandis que pour décrire des phénomènes de brève durée, on utilise des sous-multiples de la seconde (1 milliseconde (ms) = 10-3 seconde, 1 microseconde (μs) = 10-6 seconde,...)


temps de demi-vie

La demi-vie, ou temps de demi-vie, T, pour un corps radioactif, est le temps nécessaire pour que la moitié des atomes soient désintégrés. Encore appelé période radioactive (mais attention, ce n'est pas un phénomène périodique).

A ne pas confondre avec le temps de vie, ou temps de vie moyen, ou durée de vie, ou durée de vie moyenne, ou constante de temps, τ, qui est le temps pour que 63% des atomes soient désintégrés, les deux grandeurs étant liées par la relation T = τ . ln2
Cette seconde grandeur est plutôt utilisée pour caractériser les particules instables.

Ces concepts peuvent être utilisés pour n'importe quel processus exponentiel :

  • Le temps de demi-vie est alors le temps pour que la grandeur qui caractérise le processus ait diminué de moitié.
  • Le temps de vie, encore appelé constante de temps, est le temps pour qu'elle ait diminé de 63 %. C'est le temps après lequel le processus serait terminé si le taux de variation de la grandeur était resté constant et égal à sa valeur initiale.

unité : (SI) la seconde (s)


temps de relaxation

La temp de relaxation est, en RMN, la constante de temps qui intervient dans la relation de la magnétisation £M en fonction du temps, après l'arrêt de la perturbation RF.

On distingue le temps de relaxation longitudinale T1 (ré-augmentation de la magnétisation dans la direction de £B) et le temps de relaxation transversale T2 (diminution de la magnétisation dans un plan perpendiculaire à £B).


temps de vie

Voir "temps de demi-vie"


tensioactif

Voir "agent surfactant"


tension alternative

Voir "potentiel"


tension de claquage

Voir "rigidité"


tension de vapeur saturante

Voir "pression de vapeur saturante"


tension électrique

En électricité, on utilise souvent le mot "tension" pour désigner la différence de potentiel.

unité : (SI) le volt (V) (voir différence de potentiel)


tension (force de)

La tension £T dans une corde est une force, la force de tension dans la corde. C'est la force exercée par une corde tendue sur l'objet auquel elle est attachée.

Si la masse de la corde est négligeable, cette tension est égale à la force avec laquelle on tire la corde.

unité : (SI) le newton (N) (voir force)


tension interfaciale

La tension interfaciale f est la force par unité de longueur qui s'exerce tangentiellement à la surface de séparation de deux liquides non miscibles ou d'un liquide et d'un solide.
Elle provient de la résultante des forces de cohésion des molécules de la surface avec ses voisines et des forces d'adhésion avec les molécules de l'autre liquide ou du solide.
La tension interfaciale est perpendiculaire à cette force résultante.

unité SI : le N/m


tension superficielle

La tension superficielle f peut être définie de deux façons :

1 - C'est la grandeur par unité de longueur la force capillaire γ, force qui s'exerce tangentiellement à la surface d'un liquide au contact avec d'un gaz, surface modélisée par une membrane étirée. Cette force tend à resserrer la membrane. f = γ / L.

2 - C'est une énergie potentielle par unité de surface, car c'est le travail qu'il faut fournir pour agrandir la surface du liquide d'une unité : f = dW/dS

Cette définition peut être étendue aux surfaces gaz/solide et liquide/solide.

unité : (SI) le J/m2 ou le N/m


TEP

Voir "tomographie par émission de positrons"


terme

Dans a + b, a et b sont appelés les termes de la somme.


tesla

Voir "champ magnétique"


théorème d'Ampère

Voir "transfert linéique d'énergie"


théorème de Bernoulli

Pour un fluide incompressible, non visqueux avec un écoulement laminaire et régulier, l'énergie totale dans une unité de volume est la même en tout endroit du fluide :

p + ρ . g . h + ρ . v2 / 2 = cste (constante le long du trajet suivi par le fluide)

Daniel Bernoulli est un médecin, physicien et mathématicien suisse (1700-1782).


théorème de Gauss

Voir "Gauss"


théorème de l'énergie cinétique

Le travail total effectué par la résultante de toutes les forces qui agissent sur un point matériel est donc toujours égal à la différence de l’énergie cinétique du point matériel évaluée à la fin et au début de la trajectoire et ce, indépendamment de la forme de cette dernière.


théorème de Pythagore

Dans un triangle rectangle, le carré de l'hypoténuse est égal à la somme des carrés des 2 autres côtés.

Pythagore est un philosophe, mathématicien et scientifique grec (˜ 580 - ˜ 497 av. J.-C.).


théorème de Torricelli

Ce théorème permet de calculer la vitesse de sortie d'un fluide par un trou percé au bas d'un réservoir ouvert : v = √(2 . g . h) où h est la hauteur du fluide dans le réservoir.

Evangelista Torricelli est un mathématicien et physicien italien (1608 - 1647).


thermiquement isolé

Voir "système isolé"


thermistance

Une thermitance est un semi-conducteur dont la résistance diminue rapidement avec l'élévation de température.


thermographie

La thermographie est une technique d'imagerie médicale qui consiste à dresser une carte thermique de la peau, par mesure du rayonnement infrarouge émis par celle-ci.
On distingue thermographie de contact et téléthermographie.


tonne

Voir "masse"


tomodensitométrie

La tomodensitométrie est une technique d'imagerie médicale de tomographie par rayons X.


tomographie

La tomographie est une technique d'imagerie consistant à obtenir l'image de tranches de l'objet/corps à analyser et à reconstruire une image volumique par ordinateur.


tomographie par émission de β+

La tomographie par émission de β+ (positon/positron), TEP, ou en anglais, positron emission tomography PET, ou PET scan) est une technique d'imagerie médicale de tomographie où on détecte un couple de rayons gammas émis lors de l'annihilation d'un β+ provenant de la désintégration d'un radioisotope à l'intérieur du corps.


tore

  • géométrie : un tore est une forme géométrique qu'on peut voir comme un tube cylindrique refermé sur lui-même pour former un anneau.
  • magnétisme : un tore est constitué de N spires jointives enroulées autour d'un tore géométrique.

torr

Voir "pression"


traceur radioactif

Un traceur radioactif est un isotope radioactif qu'on injecte à un patient lors d'une scintigraphie.


traction

La traction est un ensemble de deux forces de même norme F, exercées selon la même direction même en sens opposés, qui tendent à augmenter la longueur du corps sur lequel elles s'appliquent.

Parfois, on désigne par force de traction la force qui étire le corps, mais on sous-entend qu'il y a une force de même norme, même direction et de sens opposé qui s'applique aussi à ce corps.

L'inverse de la traction est la force de compression (diminution de la longueur).

unité : (SI) le newton (N) (voir force)


trajectoire

La trajectoire d'un point matériel est constituée par l'ensemble des positions successives occupées par le point; c'est le chemin parcouru ou chemin suivi.

La longueur de cette trajectoire entre deux points est appelée la distance parcourue. Elle dépend de la forme de la trajectoire.

A ne pas confondre avec l'espace parcouru.


transducteur

Un transducteur est un appareil qui transforme un type de signal en un autre type de signal.
Exemple : une vibration mécanique en une vibration électrique, et inversement.


transfert linéique d'énergie (TEL)

Le transfert linéique d'énergie, TEL, est la quantité d'énergie transférée par un rayonnement à la matière qu'il traverse par unité de longueur traversée.


transformateur

Un transformateur est un circuit électrique servant à transformer une valeur de tension alternative en une autre valeur de tension alternative, grâce à 2 bobinages (appelées primaire et secondaire) de nombres de spires différents enroulées autour d'un noyau de fer. Le noyau sert à avoir le même flux magnétique au niveau de chacune des 2 bobines.


transformation

En thermodynamique, une transformation est une modification que l'on apporte à certaines propriétés macroscopiques d'un système thermodynamique, le faisant passer d'un état à un autre.

Aussi appelé processus.


transformation adiabatique

Une transformation adiabatique est une transformation sans échange de chaleur avec le milieu extérieur.


transformation irréversible

Voir "réversible"


transformation isobare

Une transformation adiabatique est une transformation à pression constante.


transformation isochore

Une transformation adiabatique est une transformation à volume constant.


transformation isotherme

Une transformation adiabatique est une transformation à température constante.
Sa représentation dans un diagramme P(V) est une branche d'hyperbole.


transformation radioactive

La transformation radioactive est un des 2 types de réactions nucléaires; c'est la modification spontanée d'un noyau atomique,


transformation réversible

Voir "réversible"


transition électronique

Dans un atome, passage d'un électron d'un niveau d'énergie plus élevé à un niveau d'énergie moins élevé. Cette transition est accompagnée par l'émission d'un photon.


transmission diffuse

La transmission diffuse est le type de transmission de la lumière qui se fait dans toutes les directions. Les corpuscules atteints par la lumière réémettent dans toutes les directions.


transmission directe

La transmission directe de la lumière est le type de transmission qui se fait en ligne droite.


transmittance

La transmittance T est, pour la transmission directe de lumière traversant un milieu transparent, le rapport de l'intensité émergente sur l'intensité incidente, pour une fréquence particulière :
T = I / I0


transmutation

Une transmutation nucléaire, ou transmutation, est la transformation d'un noyau atomique en un autre noyau,


transparent

Un milieu transparent est un milieu dans lequel la transmission de la lumière se fait en ligne droite (transmission directe).


transversale (onde)

Voir "onde transversale"


travail

Le travail d'une force (W) est une grandeur scalaire que l'on calcule par la formule ci-dessous :
W = ∫ £F • dl, l'intégrale étant définie entre un état initial i et un état final f.

Une force effectue un travail W sur un objet lorsqu'il y a un déplacement dans la direction de cette force (autrement, le produit scalaire £F • dl est nul).

Lorsque force et déplacement sont dans le même sens, on appelle cela un travail moteur (W positif).
Lorsque force et déplacement sont dans des sens opposés, on appelle cela un travail résistant (W négatif)

Dans le cas d'un mouvement de rotation, le travail se calcule par :
W = ∫ £M • d£θ, l'intégrale étant définie entre un état initial i et un état final f.

Travailler : se dit d'une force dont le travail n'est pas nul.

unité :
SI : le joule (J)
CGS : erg (1 erg = 10-7 J)

James Prescott Joule est un physicien anglais (1818 - 1889).


travail d'extraction

Le travail d'extraction W0 est le travail de la force qu'il faut appliquer à un électron pour l'arracher au métal, ou encore, l'énergie minimum qu'il faut fournir à cet électron pour l'arracher au métal. On l'appelle encore énergie d'extraction.
Elle est égale à la valeur absolue de l'énergie de liaison de l'électron.


triangle équilatéral

Un triangle équilatéral est un triangle dont les 3 angles sont égaux, et dont la longueur des 3 côtés sont égaux.


triangle isocèle

Un triangle isocèle est un triangle dont 2 angles sont égaux et dont la longueur de 2 côtés sont égaux.


triangle rectangle

Un triangle rectangle est un triangle qui possède un angle droit.


triangles semblables

Deux triangles MNP et M'N'P' sont semblables si leurs angles sont égaux deux à deux : α = α', β = β' et γ = γ'.
De plus, les côtés de ces deux triangles pris deux à deux sont dans les mêmes proportions : MN / M'N' = MP / M'P' = NP / N'P'


trombone de Koeinig

Un trombone de Koenig est un appareil destiné à étudier les interférences de deux ondes sonores et à déterminer la vitesse du son dans l'air. Il est constitué d'un haut-parleurs, de 2 tuyaux dont l'un peut coulisser afin de faire varier la longueur du chemin parcouru par l'onde dans cette partie, et d'un pavillon par où ressort le son et où l'on peut éventuellement placer un micro.

Koenig est un physicien français d'origine allemande (1832-1901).


tube à rayons X

Un tube à rayons X est un tube permettant de produire des rayons X. Il s'agit d'un tube dans lequel règne un vide poussé. Un filament chauffé émet des électrons qui sont accélérés par une différence de potentiel, et qui, en venant cogner sur l'anticathode ou en passant à proximité, déclenchent la production de RX.


tube capillaire

Voir "capillaire"


tube cathodique

Un tube cathodique est constitué :

  • d'un filament qui, parcouru par un courant, éjecte des électrons,
  • d'une anode portée à un potentiel positif par rapport au filament (le filament est la cathode, d'où le nom cathodique) qui accélère les électrons pour les envoyer vers un écran,
  • de plaques portant une différence de potentiel permettant de dévier les électrons soit dans la direction haut/bas soit dans la direction gauche/droite,
  • et d'un écran recouvert d'une substance luminescente (les électrons qui percutent cet écran produisent des points lumineux).

Ecran cathodique : l'écran cathodique est un type d'écran, c'est un écran à tube cathodique (voir ci-dessus).


tube de Venturi

Voir "méthode de Venturi"


turbulent

Voir "régime d'écoulement"

Recherche alphabétique :


Dernière modification le 23/04/2021