UCLouvain BXL logo 2018

Lexique - F

face concave

Voir "concave / convexe"


face convexe

Voir "concave / convexe"


facteur

Dans le produit a . b, a et b sont appelés les facteurs du produit.


facteur de puissance

Dans un circuit en courant alternatif, le facteur de puissance est le cosinus du déphasage entre le courant et la différence de potentiel.

unité : sans


facteur de pureté

Toute couleur peut être obtenue comme un mélange d'une couleur pure et de blanc. Le facteur de pureté p indique la proportion de couleur pure par rapport au blanc de ce mélange.

unité : sans


facteur de qualité

Le facteur de qualité (FQ) d'un rayonnement est le rapport entre la dose d'un rayonnement gamma de référence et la dose du rayonnement utilisé telle que l'effet biologique soit équivalent.

unité : sans

Ces valeurs ont été déterminées dans des conditions expérimentales telles qu'elles ne dépendent que du transfert linéique d'énergie (TEL), contrairement à l'efficacité biologique relative (EBR) dont la signification physique est la même, mais dont les valeurs dépendent de la nature biologique de la substance irradiée ainsi que de la manière d'utiliser le rayonnement.

unité : sans


facteur de réflexion

Voir "réflectance"


facteur de travail

Le facteur de travail Φ d'un pied est la fraction du temps pendant lequel le pied est en contact avec le sol par rapport à la durée du cycle de la marche ou de la course.


faisceau lumineux

Un faisceau lumineux est de la lumière partant dans une direction donnée, avec une limitation spatiale, un angle d'ouverture (faisceaux convergent/divergent), pouvant être proche de zéro (faisceau parallèle).

En optique géométrique, il est représenté par un ensemble de rayons lumineux, parallèles ou légèrement convergents/divergents, ou par les deux rayons qui le délimitent.


ferromagnétique

Voir "substances ferromagnétiques"


ferromagnétisme

Voir "substances ferromagnétiques"


fibre optique

Une fibre optique est un tube cylindrique très fin dans lequel tous les rayons lumineux qui y pénètrent avec un angle inférieur à une certaine valeur subissent des réflexions totales successives et ressortent par l'autre extrémité. Le phénomène n'est pas modifié si on courbe le cylindre, pourvu que sa courbure ne soit pas trop forte. Ce tube se comporte comme un conducteur de lumière.
On regroupe les fibres optiques en faisceaux de fibres identiques et parallèles.


figure de diffraction

Une figure de diffraction est l'ensemble des zones lumineuses et sombres obtenues sur un écran, résultat de la diffraction d'un faisceau lumineux (par un trou ou une fente).


figure d'interférence

Une figure d'interférence est l'ensemble des zones lumineuses et sombres obtenues sur un écran, résultat de l'interférence de plusieurs ondes lumineuses.


fil électrique

Un fil électrique est un fil conducteur de résistivité très faible, pouvant, la plupart du temps, être négligée par rapport aux autres éléments du circuit.


filtre de Wien

Le filtre de vitesse de Wien est un dispositif qui élimine d'un faisceau de particules chargées toutes celles n'ayant pas une vitesse donnée, par la combinaison d'un champ électrique et d'un champ magnétique tels que seules les particules de la vitesse désirée ne sont pas déviées.

Wilhelm Wien est un physicien allemand (1864 - 1928).


filtrer

Filtrer le courant signifie faire en sorte qu'il soit le plus constant possible. Cela se fait en plaçant un condensateur en parallèle sur la résistance.


fission

La réaction de fission est la fragmentation d'un nuclide lourd (de grand nombre de masse) en nuclides plus légers.


flambage

Le flambage est un type de déformation. Plus précisément, on applique une compression qui donne lie à une déformation selon une direction qui n'est pas celle de la contrainte. Cela entraine une flexion du solide, jusqu'à sa rupture.


fluide

On groupe sous le nom de fluides les liquides et les gaz, qui sont deux aspects d'un même état, l'état fluide.


fluide mort

Voir "région de fluide mort"


fluide parfait

Un fluide parfait est un fluide incompressible et non visqueux (sans frottements).


fluorescence

La fluorescence est la désexcitation d'un atome excité (électron dans un état excité, qui retourne vers un état plus lié), immédiatement après l'excitation (Δt < 10-5 s) avec émission d'un photon ou d'une cascade de photons.


flux de chaleur

Le flux de chaleur H transporté par rayonnement, convection ou conduction est la quantité de chaleur transportée par unité de temps.
Il est aussi appelé puissance thermique.

unité : (SI) le joule/seconde (J/s)

La densité de flux de chaleur, jQ, est le flux de chaleur par unité de surface : jQ = H / S (parfois appelé flux de chaleur)

unité : (SI) le joule/(seconde.mètre carré) (J/s.m2)


flux de particules

Le flux de particules est le nombre de particules (ou de moles) qui se déplacent par unité de temps à travers une surface perpendiculaire à la direction de leur déplacement.

unité : (SI) le s-1 (ou le mol/s)

La densité de courant de particule, J, est le nombre de particules (ou de moles) qui se déplacent par unité de temps et par unité de surface perpendiculaire à la direction de leur déplacement. C'est le flux par unité de surface.

J = (dN/dt) / S

unité : (SI) le m-2. s-1 (ou le mol/m2. s)

Autre définition du flux : c'est le volume de particules transporté à travers une surface imaginaire par unité de surface et par unité de temps. C'est un vecteur (il y a une direction au déplacement de ces particules), noté jP

unité : (SI) le m . s-1


flux électrique

Le flux électrique (ou flux du champ électrique) à travers une surface fermée (φE) est une grandeur mathématique qui se calcule de la façon suivante :

φE = ∫ £E • d£S = ∫ E . dS . cosθ

£E est le champ électrique
d£S est le vecteur surface d'un élément de surface.
θ est l'angle entre le vecteur champ électrique £E et le vecteur surface d£S.

unité : (SI) le volt.mètre (V.m)


flux lumineux

Le flux lumineux est la puissance rayonnée par une source lumineuse, c.à.d. l'énergie rayonnée par unité de temps.

unité : (SI) le watt (W)

James Watt est un ingénieur écossais (1736 - 1819).


flux magnétique

Le flux magnétique à travers une surface fermée (φB) est une grandeur mathématique qui se calcule en faisant le produit scalaire du champ magnétique avec le vecteur surface.

φB = £B£S = B . S . cosθ

£S est le vecteur surface.
θ est l'angle entre le vecteur champ magnétique et le vecteur surface.

Unité (S.I.) : le Weber (Wb).

Wilhelm Eduard Weber est un physicien allemand (1804 - 1891).


fonction

Une fonction est une relation entre 2 variables x et y, s'exprimant par une équation y = f(x), telle qu'à chaque valeur de x corresponde au plus une valeur de y.


fonction composée

Une fonction composée est une fonction dont la variable est elle-même fonction d'une autre variable : y = f(u) avec u = g(x).


fonction continue

Une fonction continue est une fonction f(x) telle que, à des variations infinitésimales de la variable indépendante x, correspondent des variations infinitésimales de f(x).
Une fonction est continue si on peut la dessiner d'un trait continu.


fonction cosinus

Voir "sinus"


fonction cotangente

Voir "sinus"


fonction croissante / décroissante

Une fonction croissante est une fonction f(x) telle que, quand sa variable indépendante x augmente, elle augmente aussi.

Une fonction décroissante est une fonction f(x) telle que, quand sa variable indépendante x augmente, elle diminue.


fonction définie

Une fonction y = f(x) est définie pour une certaine valeur de la variable indépendante x lorsqu'à cette valeur de x correspond une valeur réelle de y.

Un intervalle de définition est un intervalle (ensemble de toutes les valeurs de la variable x comprises entre une valeur minimum et une valeur maximum) tel que la fonction est définie pour toutes les valeurs de x se trouvant dans cet intervalle.


fonction dérivée

La fonction dérivée f '(x) est la fonction obtenue en dérivant une fonction f(x).


fonction d'état

En thermodynamique, une fonction d'état est une fonction de la pression, du volume et de la température (P, V, T) qui caractérisent l'état d'un système thermodynamique.
La variation d'une telle grandeur lors d'une transformation ne dépend que de l'état initial et l'état final, et pas de la façon dont s'est effectuée la transformation.

L'énergie interne U et l'entropie S sont deux fonctions d'état.


fonction exponentielle

Voir "exponentielle"


fonction inverse

La fonction inverse est la fonction qui a tout nombre x non nul associe son inverse : f(x) = 1/x.

Attention : parfois on utilise ce terme "inverse" improprement, à la place de "réciproque". A voir donc en fonction du contexte d'utilisation.


fonction logarithme

Voir "logarithme"


fonction périodique

Une fonction f(x) est périodique avec une période T si quelque soit x appartenant aux intervalles de définition de la fonction, f(x + T) = f(x)


fonction réciproque

Une fonction g(y) est la fonction réciproque d'une autre fonction f(x) si l'application successive des deux fonctions à une variable x laisse cette valeur inchangée : f(g(x)) = x
Notation : g(y) = f -1(y)

Attention : elle parfois appelée aussi la fonction inverse de f, mais à ne pas confondre avec la fonction inverse f(x) = 1/x.


fonction scalaire

Une fonction scalaire est une fonction y = f(x) dont la variable dépendante y est un scalaire.
Exemple : la distance par rapport à un point en fonction du temps r(t).

Une fonction vectorielle est une fonction y = f(x) dont la variable dépendante y est un vecteur.
Exemple : la vitesse en fonction du temps : v(t).


fonction sinus

Voir "sinus"


fonction tangente

Voir "sinus"


fonction trigonométrique

Voir "sinus"


force

Une force £F appliquée à un objet est ce qui cause un changement du vecteur vitesse de cet objet ou sa déformation. Elle résulte de l'action d'un autre objet sur l'objet qu'on étudie.
Elle est représentée par un vecteur, appelé vecteur force.

Les 3 principes (lois) du mouvement de Newton permettent d'en mieux comprendre les effets.

Unité :
SI : le newton (N), 1 N = 1 kg . 1 m/s2
cgs : le dyne (dyn) = 10-5 N
pratique : le kilogramme-force (kgf ou kg) = 9,81 N, qui est la force qui équivaut au poids d'une masse de 1kg sur Terre.

Isaac Newton est un physicien, mathématicien et philosophe anglais (1643 - 1727).


force à distance

Voir "force de contact"


force capillaire

La force capillaire, noté £γ, est une force qui est exercée

  • par la surface d'un liquide au contact avec sa vapeur ou un autre gaz, surface modélisée par une membrane étirée,
  • sur un solide en contact avec cette surface.

Cette force tend à resserrer la membrane.

Elle provient de la résultante des forces de cohésion et d'adhésion des molécules, force nette qui est nulle pour des molécules à l'intérieur du liquide mais pas pour celles de la surface.
Sous l'action de cette force résultante, la couche de molécules de la surface agit comme une membrane que l'on étire avec une force tangentielle, en chaque point perpendiculaire à cette résultante des forces de cohésion et d'adhésion.

Attention : parfois le terme "force capillaire" désigne la force exercée par la surface du liquide (l'action) sur le solide, parfois la force exercée sur la surface (la réaction) par le solide.
Parfois aussi, on la note £γlg et on étend sa définition aux surfaces de séparation liquide/solide (£γls) et solide/gaz (£γgs).


force centrale

Une force centrale est une force dirigée constamment vers un point central fixe.


force centrifuge

Lorsqu'un système de référence est en rotation, il subit une accélération centripète ac.
La force centrifuge £Fc est la force fictive qui traduira les effets de cette accélération (même direction que l'accélération centripète mais sens opposé). Sa norme vaut m . ac.


force centripète

On appelle force centripète, toute force (réelle) perpendiculaire à la trajectoire (et donc à la vitesse), qui ne modifie pas la vitesse en grandeur mais bien en direction. Elle est dirigée vers le centre de la trajectoire circulaire.

Cette force provoque donc une accélération centripète.

Centripète est un adjectif qui qualifie une force réelle.


force conservative

Une force conservative ou force non-dissipative est une force :

  • qui ne dépend que de la position de l'objet sur lequel elle agit
  • dont le travail effectué lorsque l'objet sur lequel elle agit se déplace d'un point A à point B ne dépend pas du trajet suivi.

Lorsqu'il n'y a que des forces conservatives, l'énergie mécanique est conservée.

Contraire : force non-conservative, ou force dissipative.


force contre-électromotrice

Voir "force électromotrice"


force d'action

Voir "action - réaction"


force d'adhésion

La force d'adhésion £Fadh est la force d'attraction qui agit entre les molécules de corps différents.


force d'Archimède

ou poussée d'Archimède

La poussée d'Archimède £FA est la force s'exerçant sur un corps plongé dans un liquide, décrite par le principe d'Archimède :

Lorsqu'un corps est plongé dans un liquide, les forces de pression qui s'exercent sur ses parois ont une résultante verticale dirigée de bas en haut, égale au poids du liquide déplacé par le corps.

Cette force est appliquée en un point, appelé centre de poussée, qui est le centre de gravité du liquide déplacé.

Archimède de Syracuse est un mathématicien, physicien et ingénieur grec (-287, -212).


force d'attraction universelle

Voir "force de gravitation"


force de cisaillement

La force de cisaillement est une force qui s'applique tangentiellement à la surface d'un corps, entrainant une déformation de celui-ci sous forme d'un déplacement de ses différentes couches (imaginez un livre) l'une par rapport à l'autre dans la direction de cette force.


force de cohésion

La force de cohésion £Fcoh est la force d'attraction qui agit entre les molécules d'un même corps.


force de compression

Voir "traction"


force de contact

Une force de contact est une force qui s'exerce sur un corps par un contact entre un point de ce corps et le milieu extérieur (force normale, force de frottement...).

L'autre catégorie de forces sont les forces à distance, qui s'exercent sans aucun contact avec le corps (force de pesanteur, force électrique...).


force de Coulomb

Voir "force électrique de Coulomb"


force de friction

Voir "force de frottement"


force de frottement

On distingue deux types de forces de frottement :

1) la force de frottement entre 2 solides :

  • frottement statique : lorsque v = 0. Pas de formule sauf pour la limite avant que l'objet ne se mette en mouvement. Dans ce cas, la norme Ffr s max = μs . N (encore notée fs max)
  • frottement cinétique : v ≠ 0 . Dans ce cas, la norme Ffr c = μc . N (encore notée fc)

N est la norme de la force normale à la surface sur laquelle ce trouve l'objet,
μs est appelé coefficient de frottement statique,
μc est appelé coefficient de frottement cinétique.

unité des μ : sans

2) la force de frottement entre un solide et un fluide (liquide ou gaz) appelée encore force de frottement visqueuse ou force visqueuse ou résistance au cheminement, ou, dans les mouvements vibratoires, force d'amortissement, proportionnelle à la vitesse v ou à son carré.

Parfois, le terme friction est utilisé à la place de frottement : force de friction, coefficient de friction.


force de frottement visqueux

Voir "force de résistance au cheminement"


force de gravitation

La force de gravitation £FG ou force de gravitation universelle ou force d'attraction universelle, est responsable de l'attraction entre deux masses quelconques. La portée de cette force est infinie. C'est une des quatre forces fondamentales dans la nature.

La loi de la gravitation universelle a été formulée par Newton en 1678 :
deux corps de masses m1 et m2 s'attirent avec une force proportionnelle à leurs masses et inversément proportionnelle au carré de leur interdistance d (distance entre leurs centres de gravité) :
F = G . m1 . m2 / d2
G est une constante appelée constante de gravitation universelle, ou coefficient de gravitation universelle, ou constante gravitationnelle : G = ( 6,6726 ± 0,0005 ) . 10-11 N.m2/kg2.


force de Laplace

Voir "force magnétique"


force de liaison

La force de liaison est un terme général pour désigner une force qui lie un atome ou une molécule à ses voisins au sein de la matière. Elle est d'origine électrique et peut se faire par échange d'électrons (sujet traité en chimie) ou par interactions entre moments dipolaires (force de van der Waals)


force de Lorentz

Voir "force magnétique"


force de pesanteur

La force de pesanteur ou poids est la force d'attraction qu'une planète exerce sur un corps.
Elle vaut £P = m . g, g étant l'accélération de la pesanteur de cette planète, et m la masse de ce corps.

  • Au voisinage de la Terre, elle est égale à la force de gravitation de la Terre,
    c.à.d que P = m . g = G m MT / d2
    avec MT la masse de la Terre et d la distance entre le centre de gravité de la Terre et celui du corps.
  • A la surface de la Terre, la force de pesanteur résulte non seulement de l'attraction gravitationnelle de la Terre mais aussi de la force centrifuge d'inertie due à la rotation de la Terre (nulle au pôle et maximum à l'équateur). Cependant, cette dernière composante est faible. Par exemple, à l'équateur, l'accélération due à l'attraction terrestre vaut 981,441 cm/s2 et la composante centrifuge (orientée en sens opposé) vaut 3,392 cm/s2.
    Donc en bonne approximation, P = m . g = G . m . MT / RT 2 où RT est le rayon terrestre et vaut environ 6400 km.

force de poussée

La force de poussée (aérodynamique), ou poussée ou force de propulsion est la force exercée sur une fusée par l'éjection de gaz par son moteur.


force de pression

La force de pression est la force qu'un fluide exerce sur une surface et qui provient des chocs des molécules du fluide sur cette surface. Cette force est toujours normale à la surface sur laquelle elle s'exerce.


force de propulsion (aérodynamique)

Voir "force de poussée"


force de rappel

La force de rappel est la force qui tend à ramener l'objet qui y est soumis à sa position d'équilibre. Elle est proportionnelle à l'élongation, de même direction mais de sens opposé :
£F = -k . x


force de réaction

Voir "action - réaction"


force de résistance

Voir "force résistance"


force de résistance au cheminement

La force de résistance au cheminement £F ou £Fr ou £Ff ou £Fres ou £Fres.chem. est la force de résistance que subit un corps solide en mouvement dans un fluide et qui s'oppose à ce mouvement. Le phénomène est le même si le solide est immobile et si le fluide est en mouvement. Aussi appelée force de frottement visqueuse ou force visqueuse (à ne pas confondre avec les frottements visqueux entre les molécules du fluide), ou, dans les mouvements vibratoires, force d'amortissement.

Cette force dépend du mouvement relatif du solide et du fluide. D'après la valeur de la vitesse relative v et la forme du corps, l'écoulement du fluide sera de nature très différente.

F = C . (1/2) . ρ . v2 . S

C, nombre pur, est appelé coefficient de résistance au cheminement ou coefficient de résistance, et sa valeur dépend du nombre de Reynolds. ρ est la masse volumique du fluide, et S la section du corps perpendiculaire à v.

Quand le nombre de Reynolds est très petit, par exemple inférieur à 0,1, le coefficient de résistance est inversement proportionnel au nombre de Reynolds : C = 24 / R.
Si de plus le corps est une sphère, on a : F = 6 . π . η . v . r (formule de Stokes) η est la coefficient de viscosité.

Sir George Gabriel Stokes est un mathématicien et physicien anglais (1819 - 1903).

L'expérience montre que pour des valeurs du nombre de Reynolds comprises entre 50 et 200 000, le coefficient de résistance est à peu près constant et vaut environ 1,2. C'est le cas du parachutiste.

On voit que la force de frottement visqueuse peut donc être proportionnelle à v ou à v2.


force de torsion

La force de torsion est une force qui apparait par couple de forces, tangentiellement à la surface d'un objet, et dont l'effet est une déformation par rotation des sections transversales de l'objet autour d'un axe (cas particulier de cisaillement).


force de traction

Voir "traction"


force de van der Waals

La force de van der Waals est une force d'attraction de faible intensité entre molécules voisines très proches, d'origine électrique, et agissant sur les molécules possédant un moment dipolaire (permanent ou pas).
Il faut la distinguer de la force de liaison chimique par échanges d'électrons.

Johannes Diderik van der Waals est un physicien néerlandais (1837 - 1923).


force de viscosité

La force de viscosité est une force de frottement interne (appelée aussi viscosité ou frottements visqueux) dans un fluide, provoquée par des forces d'attraction de van der Waals entre les molécules du fluide.

L'entraînement des tranches de fluide successives montre qu'il y a une force de frottement ou force de viscosité F proportionnelle

- à la surface S des tranches
- au gradient de vitesse dv/dx  :

F = η . S . dv/dx

η, le coefficient de proportionnalité, est appelé coefficient de viscosité.


force d'inertie

Voir "force fictive"


force dérivée

Une force dérivée est une force qui résulte de la superposition de forces fondamentales qui s'exercent entre la multitude de particules qui composent les objets macroscopiques.


force dissipative

Voir "force conservative"


force effective

Voir "moment de force"


force électrique de Coulomb

La force électrique (ou force de Coulomb) est une force qui s'exerce sur une particule chargée en présence d'autres particules chargées.

Calcul de la force qui s'exerce entre deux charges ponctuelles q1 et q2 séparées par une distance r :

- direction :
la droite qui joint les charges
- sens :
attraction si les charges sont de signes contraires
répulsion si les charges sont de même signe
- point d'application :
chacune des deux charges
- norme :
F = k . q1 . q2 / r2

k = 1 / (4 . π . ε)
ε étant la permittivité du milieu

Charles-Augustin Coulomb est un ingénieur et physicien français (1736 - 1806).


force électromagnétique

Voir "force magnétique"


force électromotrice

La force électromotrice (E, ou E) est l'énergie électrique par unité de charge (ou encore la différence de potentiel) fournie par le générateur, si ce générateur est parfait ou s'il n'est parcouru par aucun courant.

La force contre-électromotrice (E', ou E') est l'énergie électrique par unité de charge dissipée dans le circuit autrement que par effet Joule.

unité (SI) : le volt (V)


force électromotrice induite

La force électromotrice induite (e), ou force électromotrice d'induction, est la force électromotrice créee par la variation du flux magnétique φ à travers une surface.

e = - dφ/dt

S'il y a déjà un générateur produisant une force électromotrice dans le circuit, la force électromotrice induite agit comme une force contre électromotrice.

Lorsque le circuit est fermé, cette force électromotrice induite produit un courant appelé courant induit.

S'il y avait déjà un courant, le courant induit vient s'y ajouter.

unité (SI) : le volt (V)

Alessandro Volta est un physicien italien (1745 - 1827).


force extérieure

Voir "force interne"


force externe

Voir "force interne"


force fictive

La force fictive, ou force fictive d'inertie, ou force d'inertie, £Ffict, représente les effets de l'accélération du référentiel. C'est la quantité qu'on doit ajouter à la force réelle pour utiliser la 2° loi de Newton dans le référentiel accéléré. C'est un artifice de calcul. Elle ne provient d'aucun objet de l'environnement. Elle ne vérifie pas le principe d'action-réaction.

Elle est de même norme est de même direction mais de sens opposé au produit de la masse par l'accélération a0 du référentiel non galiléen £Ffict = - m . a0


force fondamentale

Une force fondamentale est une force qui dérive des propriétés dynamiques intrinsèques des corps : masse, charge électrique...
Les forces fondamentales sont les seules à être présentes dans les interactions entre les particules élémentaires. Leurs effets sont cumulatifs et peuvent se manifester à toutes les échelles.
Elles sont indépendantes les unes des autres.

Il y en a 4 :

Les seules forces fondamentales qui sont perceptibles dans le monde macroscopique sont la force gravitationnelle et la force électromagnétique.


force interne

Une force interne est une force exercée par une particule/élément du système/solide étudié sur une autre particule/élément de ce système/solide.
Les force internes, selon le principe d'action/réaction, agissent toujours par paires. Leur somme vectorielle est donc toujours nulle.

A l'opposé, les forces extérieures ou force externes sont les forces qui agissent sur le système/solide, mais exercées par des particules/éléments qui n'appartiennent pas à ce système/solide.


force forte

Voir "force nucléaire"


force magnétique

La force électromagnétique, est la force qui s'exerce sur des charges en mouvement (charges libres ou dans un conducteur) dans un champ électromagnétique.

On réserve souvent le terme "force magnétique" pour la force en l'absence de champ électrique.

On appelle aussi

  • force de Lorentz la force électromagnétique qui agit sur les charges individuelles : £F = q . (£E + v Λ £B), et
  • force de Laplace la résultante des forces de Lorentz agissant sur les charges en mouvement dans un conducteur en l'absence de champ électrique : £F = I . l Λ £B.

Hendrik Antoon Lorentz est un physicien néerlandais (1853 - 1928).
Pierre-Simon de Laplace est un mathématicien, astronome et physicien français (1749 - 1827).


force motrice

Une force motrice est une force qui agit sur un objet dans la même direction et le même sens que le déplacement de cet objet. Le travail d'une telle force est positif (= travail moteur)

contraire de force résistante.


force nette

La force nette, ou force résultante, ou force totale (£R), est une force unique qui est la résultante de toutes les forces s'exerçant sur un objet et qui peut remplacer l'ensemble de toutes les forces : £R = ∑ £F et £MR = ∑ £M. Le point d'application de cette force est le centre de masse.


force non-conservative

Voir "force conservative"


force non-dissipative

Voir "force conservative"


force normale

La force normale (N ou FN) est la force exercée par la surface d'un objet A sur la surface d'un objet B en contact avec celui-ci. C'est la force qui empêche l'objet B de s'enfoncer dans l'objet A.

Elle est la résultante des forces électriques de répulsion des molécules de surface des deux objets. Comme l'indique son nom, elle est normale, c.à.d. perpendiculaire aux surfaces. Il n'y a pas de formule pour calculer sa valeur. On la déduira donc de la loi fondamentale de la dynamique (2ième loi de Newton). On lui donne parfois aussi le nom de force de contact, ou de force de résistance de surface.


force nucléaire

La force nucléaire, ou force forte, ou interaction forte, est la force d'attraction qui s'exerce entre les nucléons, leur permettant de tenir ensemble malgré la force électrique de répulsion entre les protons.


force réciproque d'Archimède

Voir "force"


force réelle

Voir "réciproque d'Archimède"


force résistante

Une force résistante (ou force de résistance) est une force qui agit sur un objet dans la même direction du déplacement de cet objet mais en sens contraire. Le travail d'une telle force est négatif (= travail résistant)

contraire de force motrice.


force résultante

Voir "force nette"


force totale

Voir "force nette"


force visqueuse

Voir "force de résistance au cheminement"


formule de Rydberg

La formule de Rydberg est une formule empirique qui permet de calculer les longueurs d'onde des photons émis lors d'une transition électronique entre deux niveaux d'énergie pour l'atome d'hydrogène (raies spectrales).
1 / λ = ν / c = R . ( 1 / ninf2 - 1 / nsup2 )
R est appelée la constante de Rydberg. On peut adapter cette formule aux autres éléments chimiques, en modifiant la valeur de R.

Johannes Rydberg est un physicien suédois (1854 - 1919).


formule de Stokes

Voir "force de résistance au cheminement"


formule de van der Waals

La formule de van der Waals est une généralisation de la loi des gaz parfaits aux gaz réels.
Il s'agit d'une formule empirique (construite à partir de données expérimentales et non déduite d'une théorie).

Johannes Diderik van der Waals est un physicien néerlandais (1837 - 1923).


formule empirique

Voir "loi empirique"


foyer d'une ellipse

Voir "ellipse"


foyer antérieur

Voir "foyer"


foyer d'une lentille

Voir "foyer"


foyer d'un miroir

Voir "foyer"


foyer image

(ou foyer postérieur) :

Le foyer image F' d'un dioptre sphérique (ou d'une lentille) est le point où les rayons lumineux (ou leurs prolongements) qui arrivent parallèlement à l'axe optique coupent cet axe après réfraction .

foyer objet (ou foyer antérieur) :

Le foyer objet F d'un dioptre sphérique (ou d'une lentille) est le point sur l'rayons lumineux (ou leurs prolongements) qui arrivent parallèlement à l'axe optique tel que les rayons lumineux (ou leurs prolongements) qui arrivent par ce point se réfractent parallèlement à l'axe optique.

foyer d'une lentille :

La plupart du temps, on parlera juste du "foyer", sans préciser duquel il s'agit.

foyer d'un miroir :

Le foyer  F d'un miroir est le point où les rayons lumineux (ou leurs prolongements) qui arrivent parallèlement à l'axe principal coupent cet axe après réflexion. Les rayons lumineux (ou leurs prolongements) qui arrivent par ce point se réfléchissent parallèlement à l'axe principal.


foyer postérieur

Voir "foyer"


fraction molaire

La fraction molaire d'un gaz, dans un mélange de plusieurs gaz, est le rapport du nombre de moles de ce gaz au nombre total du nombre de moles du mélange.


fréquence

La fréquence est le nombre de cycles par unité de temps d'un phénomène périodique.

unité : le hertz (Hz)

Une fréquence de 1 hertz correspond à 1 cycle/s ⇒ 1 Hz = 1 s-1

Heinrich Rudoph Hertz est un physicien allemand (1857 - 1894).


fréquence cyclotron

La fréquence cyclotron est la vitesse angulaire de particules chargées dans un champ magnétique.


fréquence de battement

La fréquence de battement est le nombre d'amplitudes maximales par seconde dans un phénomène de battement :: elle est égale à la différence des fréquences des deux vibrations qui donnent naissance au a class="def" href="definitionsB.html#battement">battement : fb = |f2 - f1|


fréquence d'excitation

La fréquence d'excitation est la fréquence d'une excitation extérieure d'un oscillateur harmonique (mécanique ou électrique). En mécanique, c'est la fréquence de la force extérieure d'entrainement.


fréquence de Larmor

La fréquence de Larmor est la fréquence du mouvement de précession du moment angulaire de spin (et donc aussi du moment magnétique de spin) d'une particule autour de la direction du champ magnétique externe.

Joseph Larmor est un physicien, mathématicien et politicien irlandais (1857 - 1942).


fréquence de résonance

La fréquence de résonance est la fréquence d'une excitation extérieure d'un oscillateur harmonique (mécanique ou électrique) qui est égale à la fréquence propre de l'oscillateur.


fréquence fondamentale

ou fondamentale :

1 - pour une onde stationnaire :

La fréquence fondamentale d'un système produisant des ondes stationnaires (par exemple un instrument de musique) est la plus petite fréquence des ondes pouvant s'y développer.

On appelle son fondamental un son dont la fréquence est la fondamentale.

Les autres fréquences pouvant se développer dans ce système sont des multiples entiers de la fondamentale et sont appelées harmoniques. Parfois, le terme "harmonique" désigne aussi le son dont la fréquence est une harmonique.

2 - pour un mouvement périodique quelconque :

On peut aussi décomposer n'importe quel mouvement périodique en somme de termes de fréquences multiples d'une fréquence fondamentale, qui sont les harmoniques (= analyse de Fourier).
Cela s'applique également aux ondes progressives.

Joseph Fourier est un physicien et mathématicien français (1768 - 1830).


fréquence propre

La fréquence propre est la fréquence d'un oscillateur (mécanique ou électrique) lorsqu'il est laissé à lui-même, sans excitation extérieure.

Parfois, on appelle fréquence propre la pulsation propre ω0.


friction (force de, coefficient de)

Voir "force de frottement"


front d'onde

Le front d'onde est l'ensemble des points atteints en même temps par une onde progressive. Les points d'un front d'onde ont donc la même phase.
Ils peuvent tous être considérés comme source d'une nouvelle onde en phase avec l'onde incidente (= principe de Huygens).

Le front d'onde s'éloigne de la source à la vitesse de propagation de l'onde.


frottement (force de, coefficient de)

Voir "force de frottement"


frottement cinétique (force de, coefficient de)

Voir "force de frottement"


frottement statique (force de, coefficient de)

Voir "force de frottement"


frottements visqueux

Selon les auteurs, le frottement visqueux peut désigner deux choses :

  1. la force de viscosité (entre les molécules d'un fluide)
  2. la force de résistance au cheminement (entre un solide et un fluide).

fusible

Un fusible est un fin fil conducteur qu'on intercale en série dans un circuit, et qui, pour une intensité de courant trop élevée, va fondre (suite à l'échauffement par effet Joule) et ainsi interrompre le passage du courant dans le circuit.


fusion

2 significations différentes selon la situation physique :

Recherche alphabétique :


Dernière modification le 22/04/2021