REGAL

Contexte

Des quantités importantes de résidus de bois provenant de l'exploitation forestière, des scieries, des menuiseries, de l'industrie de l'emballage sont disponibles. Seule une fraction de ces résidus est valorisée alors qu'elle représente un potentiel énergétique non négligeable. En Belgique, le potentiel bois-énergie (y compris les cultures énergétiques) représente l'équivalent de 1 million de tonnes de pétrole par an.

La valorisation énergétique du bois, ressource renouvelable, peut offrir des avantages environnementaux et socio-économiques tels que la réduction des émissions de CO2, la création d'emplois ou encore une contribution à une meilleure gestion des déchets de bois.

 

Le combustible bois étant caractérisé par une faible densité énergétique et généralement une large dispersion spatiale, il convient de le valoriser localement. La cogénération au bois est par conséquent destinée à satisfaire des besoins locaux en électricité et chaleur à partir d'une ressource locale. Les puissances mises en jeu sont généralement inférieures à 1 MWe. Pour ce créneau de puissance, la technique de la gazéification associée à un groupe électrogène est la plus indiquée. C'est dans cette filière bois-énergie que se situe le projet REGAL.

Le combustible est stocké dans un silo qui assure l'autonomie de l'installation. De celui-ci est extrait le bois broyé qui alimente un gazogène de type lit fixe co-courant. Le gaz produit est ensuite refroidi et puré dans le laveur avant d'être brûlé dans un groupe de cogénération produisant de l'électricité et de la chaleur. L'électricité, renouvelable, peut être consommée localement ou envoyée sur le réseau. La
chaleur produite peut être utilisée dans un processus industriel, pour le chauffage de locaux ou la production d'eau chaude sanitaire.

L'installation est télégérée et ne nécessite pas de présence humaine pour son fonctionnement : toutes les opérations de démarrage, d'alimentation en bois, de gestion de la puissance et d'arrêt sont automatisées.

La technologie mise en oeuvre permet une grande flexibilité : moins de 15 minutes sont nécessaires pour démarrer l'installation et obtenir la pleine puissance. L'arrêt s'effectue en moins de 5 minutes. La puissance délivrée peut varier quasi instantanément de 25 à 100 % de la puissance nominale.

Objectifs

L'objectif final du projet est de développer une technologie commerciale de cogénération à partir de bois. Les créneaux locaux d'application sont :

les PME disposant de résidus de bois et consommatrices de force motrice et de chaleur

le secteur tertiaire : communes, collectivités, hôpitaux, écoles, … pour y couvrir les besoins de chauffage, d'eau chaude sanitaire, …

Les objectifs technologiques du projet REGAL sont :

développer un nouveau concept de lavage du gaz

optimiser les paramètres de fonctionnement du moteur

développer une unité de production combinée d'électricité (300 kWe) et de chaleur prévue pour une utilisation annuelle supérieure à 3000 h

réduire la maintenance liée à l'exploitation de l'unité

Responsable

Prof. J. MARTIN

[ UCL ] [ EPL ] [ MECA ] [ TERM ] [ RECHERCHE - Systèmes énergétiques et combustion ]
- Webmaster: François Vercheval