ThéOk

Année de soumission du projet : 2021

Facultés concernées : Louvain School of Management ; Faculté des sciences économiques, sociales, politiques et de communication

Professeurs titulaires : Tania Van Hemelryck

Nombres d’étudiants par année : 8

Présentation du projet

ThéOk est un projet lancé en 2019 par trois étudiants néo-Louvanistes. C’est face au constat d’un manque de sensibilisation à la notion de consentement dans la vie générale que l’asbl ThéOk a vu le jour. Les étudiants ont donc décidé de développer une cellule de sensibilisation au consentement en démarrant par le campus de l’UCLouvain. Aujourd’hui, ThéOk consentement compte 8 personnes qui travaillent activement au sein de l’asbl.

ThéOk a pour but d’accueillir des victimes. Le terme « accueil » est essentiel car les étudiants impliqués dans le projet ne sont en rien des professionnels du secteur et qu’ils ne font pas de prise en charge. Les étudiants recueillent des témoignages au quotidien, organisent des conférences autour de thème de sensibilisation, participent à des projets communs tels que les panneaux dans les cercles mais aussi la love week du KapHot, le comité Tout SEX’plique, etc. En une phrase, ThéOk c’est de la sensibilisation PAR les étudiants POUR les étudiants.

Dès la rentrée académique 2021-2022, ThéOK s'étendra à deux campus supplémentaires : Mons et Woluwe. L’asbl va également s’étendre aux écoles secondaires.

Revenir en haut de la page  

Les apports de cette expérience

Aujourd’hui, ThéOk consentement a réussi à trouver une réelle place dans le quotidien des étudiants. Ces dernières années, la notion de consentement a été fortement abordée et les mentalités changent. Les étudiantes estiment que ce projet est important pour pouvoir tenir les étudiants informés de ces changements, les sensibiliser à la cause et les encourager à eux-mêmes prendre part à l’évolution des mentalités pour qu’un jour des associations comme ThéOk ne doivent plus exister par manque d’utilité. Les fondatrices de l’asbl pensent que la santé psychologique est tout aussi importante que la santé physique. Des évènements relatifs à la violation du consentement peuvent être traumatisants et ne doivent plus être laissés sous silence.

Revenir en haut de la page  
bouton_faire_un_don

" Nous avons fait le constat d’un manque de sensibilisation à la notion de consentement dans la vie générale. Suite à cela, nous avons décidé d’agir à notre échelle et de développer une cellule de sensibilisation au consentement "

L'équipe ThéOk