IngénieuxSud – SénéClean

Année de soumission du projet : 2022

Facultés concernées : Ecole polytechnique de Louvain ; Faculté des bioingénieurs

Professeurs titulaires : Jean-Pierre Raskin

Nombres d’étudiants par année : 4

Présentation du projet

La gestion des déchets au Sénégal est un problème de grande ampleur. Ils sont souvent collectés mais pas valorisés ni recyclés, et se retrouvent stockés dans des décharges, devenant alors une source de pollution. Les plages de la Somone, où se déroule le projet, ne disposent pas de poubelles et ne font pas partie des zones couvertes par les services de ramassage. Leur fréquentation massive et la négligence des pêcheurs qui déversent leurs détritus en mer impactent leur propreté et leur écosystème. Cette localité dépend fortement du tourisme et la pollution déteint négativement sur son activité économique. Dès lors, l’Alliance pour le Développement de la Somone (ADS) mène différentes actions bénévolement pour tenter de nettoyer les plages locales, en sensibilisant les habitants mais aussi les politiques.

Le projet, SénéClean, consiste en l’automatisation de la récolte des déchets présents sur les plages de la Somone ainsi que leur valorisation et leur tri. Le projet a pour but de faire face au problème de ramassage des déchets qui est le fruit de l’absence d’une responsabilité individuelle, collective et surtout d’absence de moyens efficaces pour faciliter le nettoyage des plages. L’accent du projet sera mis sur l’étude de faisabilité et la conception d’une machine de nettoyage low-cost et made in Sénégal. Le dispositif, une fois développé, permettra d’automatiser totalement ou partiellement des opérations régulières, de ramassage et de tri des ordures. De plus, le projet sera un prétexte de sensibilisation pour contribuer à améliorer le cadre de vie des populations locales. Le projet allie des aspects techniques et environnementaux pour la protection des plages.

Ce projet est le fruit d’une collaboration entre quatre étudiants Sénégalais et quatre étudiantes belges afin de trouver une solution concrète et durable. Durant un an, les étudiants mèneront ensemble des réflexions holistiques sur une problématique technique. Le projet sera ensuite concrétisé par un stage d’un mois au Sénégal.

Revenir en haut de la page  

Les apports de cette expérience

Le projet SénéClean va permettre la rencontre et la collaboration entre les étudiantes du Nord et les étudiants du Sud. Cette collaboration mènera les étudiantes à agir sur des sujets qui leur sont chers : la pollution, la protection de la faune et la flore et surtout la réalisation d’un projet transdisciplinaire et interculturel.

La rencontre entre des étudiants dont les parcours diffèrent mais qui poursuivent un but commun sera une expérience extrêmement enrichissante, tout comme le fait de travailler avec Mme Raïssa Béatrice Fall Diop, coorganisatrice et bénévole à l’ADS, Alliance pour le Développement de la Somone.

Revenir en haut de la page  
bouton_faire_un_don