IngénieuxSud – MadaClean

Année de soumission du projet : 2022

Facultés concernées : Faculté des sciences économiques, sociales, politiques et de communication ; Faculté des sciences ; Faculté des bioingénieurs

Professeurs titulaires : Jean-Pierre Raskin

Nombres d’étudiants par année : 4

Présentation du projet

Le taux de collecte des déchets ménagers à Antsirabe (Madagascar) est faible, environ 33 %. Cela a des impacts environnementaux, sociaux et économiques. En effet, les déchets non récoltés sont abandonnés dans des dépotoirs, le long des routes et dans la nature. Ceci contribue à la pollution de l’air et pose de réels risques sanitaires. En outre, la biodiversité de l’île, qu’elle soit marine ou terrestre, est aussi fortement impactée par ces déchets.

S’il y a un début de prise de conscience du problème, elle n’est pas encore suffisante. Selon nos contacts sur place, en plus de faciliter l’établissement d’un système de tri-collecte, il serait intéressant de travailler sur la sensibilisation faite aux jeunes.

Les étudiants partenaires se sont lancés dans un business de revalorisation du plastique. S’ils utilisent actuellement le plastique déjà broyé d’une usine locale, ils souhaitent à terme se servir du plastique issu des déchets ménagers. Ceci n’est actuellement pas possible, faute d’infrastructures manquantes pour organiser une collecte et un tri.

L’objectif du projet MadaClean est donc d’identifier le système de tri-collecte le plus adapté pour Antsirabe, en termes de durabilité, viabilité économique et simplicité d’application. Ceci se fait en concertation avec les étudiants partenaires. Sur place, nous tenterons de bâtir les fondations de ce système. Evidemment, ce réseau serait premièrement développé à très petite échelle, en ciblant d’abord la zone à proximité de la micro-usine de revalorisation tenue par les étudiants partenaires. S’il s’avérait concluant, nous pourrions imaginer l’étendre à d’autres zones, plus éloignées.

Une gestion des déchets efficace génère de nombreuses externalités positives. En effet, un réseau de collecte – tri participatif permettrait à tous ses participants d’en profiter dans les dimensions sociales, environnementales et économiques. La population d’Antsirabe pourra jouir d’un meilleur environnement, plus écologique et sain. En outre, si le business est profitable, il pourrait rémunérer les foyers qui viendraient déposer leurs plastiques, et ainsi favoriser une économie circulaire.

Revenir en haut de la page  

Les apports de cette expérience

Ce projet s’inscrit dans le cours « IngénieuxSud », dispensé à l’UCLouvain et accessible à tous ses étudiants. Il permet à ses participants de pouvoir voir les réels tenants et aboutissants d’un projet, de sa conception à sa réalisation. C’est l’occasion de lier la théorie des bancs universitaires au concret, en travaillant sur une problématique technique de manière holistique. Mettre en lumière ce type de projets permet aux autres étudiants de connaitre « IngénieuxSud », et peut-être en motiver certains à tenter l’aventure.

Par ailleurs, promouvoir un projet durable, traitant de la gestion des déchets, une problématique mondiale, peut servir à sensibiliser les étudiants de l’UCLouvain, qui a pour objectif de « jeter moins » dans son premier Plan Transition.

Revenir en haut de la page  
bouton_faire_un_don