EMMPOL

Année de soumission du projet : 2021

Facultés concernées : Faculté d'architecture, d'ingénierie architecturale, d'urbanisme

Professeurs titulaires : Christine Fontaine et Luca Sgambi

Nombres d’étudiants par année : 2

Présentation du projet

Le programme EuroMoonMars s’apparente à celui de M.A.R.S. UCLouvain, il consiste à envoyer des étudiants universitaires de différents domaines d’études dans une base analogue à celle que l’on pourrait retrouver sur la Lune ou Mars. Durant la période de leur séjour, les étudiants sont chargés de mener à bien des expérimentations validées au préalable par l’ESA (European Space Agency).

Deux étudiantes de l’UCLouvain ont participé aux missions EMMPOL 3 & EMMPOL 4 (EuroMoonMarsPOLogne), qui se sont déroulées alternativement du 22 avril 2021 au 9 mai 2021 près de Cracovie. Deux groupes de 6 étudiants se sont relayés pendant deux semaines dans une base simulant un habitat scientifique sur la Lune ou Mars. Lorsqu’une équipe se trouve dans la base, l’autre joue le rôle de « support crew », soit l’équivalent présent sur Terre si l’équipage se trouvait vraiment sur la Lune. Afin de favoriser la diversité et les échanges entre universités de l’Union européenne, les 6 étudiants envoyés pour chacune des missions ont des origines et compétences variées. Chaque étudiante a apporté à son équipe les connaissances qu’elle a acquises au sein de sa faculté d’architecture de l’UCLouvain (Saint-Gilles et Tournai).

Revenir en haut de la page  

Les apports de cette expérience

Ce projet est important pour les étudiants car il leur permet d’expérimenter physiquement des aspects théoriques d’un sujet qui les passionne. Promouvoir l’architecture en milieu extrême donne aux étudiantes l’occasion de montrer que les débouchés de l’architecture sont variés, et que les études ne nous limitent pas à une architecture dite « conventionnelle ».

De plus, cela permet de démontrer que lorsqu’un sujet passionne, il existe toujours un moyen de mettre un pas dans ce milieu, même s’il paraît aussi fermé que l’architecture en milieu extrême. Le partage d’informations entre différents domaines d’étude permet à chacun d’avancer plus loin et d’obtenir des réponses ou des informations plus exhaustives. Suivant cette optique de collaboration, la discipline architecturale sera d’autant plus renforcée dans le domaine de la recherche spatiale.

Revenir en haut de la page  
bouton_faire_un_don

" Nous avons eu la chance de pouvoir participer à une mission de simulation d’habitat en milieu lunaire, organisée par l’Analog Astronaut Training Center (AATC) à Rzepiennik, au sud de la Pologne "

Sybil et Morgane