Advanced Smart Environnemental Monitor
and Actuator (ASEMA)

Année de soumission du projet : 2022

Facultés concernées : Ecole polytechnique de Louvain ; Faculté des bioingénieurs

Professeurs titulaires : Laurent Francis

Nombres d’étudiants par année : 3

Présentation du projet

L’environnement est un bien commun et le préserver un défi de taille ainsi qu’une responsabilité pour l’humanité, mais également toutes les autres espèces vivant sur terre. L’air que nous respirons est un besoin constant et cela nous entraine à toujours le considérer comme sain et valable, cependant de subtiles et imperceptibles variations dans sa composition entrainent de vastes changements et des implications importantes à divers niveaux. Les enjeux globaux auxquels la planète et l’humanité seront confrontés représentent d’immenses défis. Le développement et la mise en place de solutions simples pour assurer la qualité de vie, est de la responsabilité de toutes et tous. 

L’éco-moniteur (ASEMA) est un dispositif d’analyse atmosphérique conçu et développé au sein de l’UCLouvain en Open Source et Open Education. Il a pour vocation d’être libre et communautaire et s’articule sur deux volets principaux : un volet physique, le hardware et l’autre informatique, le software. Il s’agit d’un dispositif de mesure intelligent de plusieurs paramètres essentiels au monitoring environnemental (température, humidité, pression atmosphérique, CO2, etc.), sous forme d’un boitier compact, épuré et discret. Une partie des données sera uniquement accessible et réservée au gestionnaire de l’infrastructure, mais une fraction des données, non sensibles, sera également accessible à la communauté en général (statistiques et gain en énergie). Le transfert de données (sensibles ou non) suivra un protocole de sécurité strict. Le système permet de déterminer la composition de l’air intérieur, mais également extérieur, et d’avoir une indication précise et objective sur la qualité de l’air. Le dispositif a pour objet d’améliorer la santé et le confort de personnes occupant des lieux clos, par exemple les salles et auditoires, en optimisant simultanément la consommation d’énergie, tout en agissant sur de multiples variables telles que la température et le niveau de CO2, mais pas exclusivement.

Dans un premier temps, le but d'ASEMA sera de mesurer et collecter des données pertinentes à l’établissement d’un diagnostic relatif à la qualité de l’air, mais également sur la façon dont l’énergie est dépensée, ou plutôt, surconsommé dans nos bâtiments. Une deuxième phase du projet se consacrera à l’utilisation des données pour agir sur des paramètres comme allumer ou non un éclairage, agir sur la ventilations ou ajuster le niveau de chauffage.

Revenir en haut de la page  

Les apports de cette expérience

La gestion et l’optimisation de la consommation énergétique est un défi majeur pour notre société. Au niveau UCLouvain, le confort et la qualité de vie des étudiants, chercheurs et académiques est en outre une priorité pour l’université. Les informations sur la qualité de l’air sont une composante essentielle de la vision, de la gestion et du développement durable du cadre de vie, d’étude et de travail à l’université. Le développement d’un projet Open Source (libre) est le fruit de la collaboration entre chercheurs de technologies de pointe et étudiants ingénieurs. Ce projet peut permettre à l’université de montrer qu’elle prend en compte la santé et le bien-être sur ses différents sites tout en agissant directement au niveau de l’optimisation de la consommation d’énergie.

La création d’une start-up technologique est une expérience scientifique et sociale importante, elle démontre un esprit d’initiative et d’innovation valorisable dans le paysage professionnel. Le présent projet offre des perspectives diverses et variées aux différents acteurs. Le côté pluridisciplinaire est un point très favorable pour les étudiants et leur fourni des outils additionnels très compétitifs dans le cadre de leur future carrière professionnelle.

Revenir en haut de la page  
bouton_faire_un_don