Nicolau, syndrome de
Previous Topic  Next Topic 

Aussi appelée dermite livédoïde, c’est une complication rarissime d’une injection IM. Il s’agit d’une nécrose aseptique locale cutanée qui peut s’étendre aux plans profonds.

Elle semble due à une occlusion mécanique ou thrombotique d’artérioles par compression (volume injecté), un traumatisme direct par l’aiguille ou être liée à l’insolubilité de la substance injectée : suspensions huileuses, corticoïdes, AINS, anesthésiques locaux vitamine K. Certains vaccins ont été incriminés.

Signes : douleur intense à l’injection, puis apparition de lésions maculeuses érythémateuses puis violacées qui s’étendent en réseau ; des phlyctènes apparaissent ensuite qui évoluent vers la nécrose et l’ulcération.

Complications potentielles : surinfection, nécrose en profondeur, rhabdomyolyse, douleurs neuropathiques avec parésie du membre.

Traitement : local, parfois antibiothérapie.


Implications anesthésiques

protection du membre atteint


Références : 

-         Koklu E, Sarici SU,AltunD et al. 
Nicolau syndrome induced by intramuscular vitamine K in a premature newborn. 
Eur J Pediatr 2009; 168: 1541-2.

-         Bellot B, Bonnet C, Retornaz K, Panuel M, Garnier J-M, Dubus J-C, Lurquet A-L 
Complication d’une injection intramusculaire ou syndrome de Nicolau. 
Arch Pédiatr  2014; 21:377-80.


Mise à jour  avril 2014