MCAD

[MIM 201 450]

Maladie métabolique mitochondriale la plus fréquente du métabolisme des acides gras. Transmission autosomique récessive (1/10.000 naissances, environ chez les populations caucasiennes) de mutations du gène ACADM en 1p31. Déficience de l’enzyme qui initie la β-oxydation des acides gras à chaîne moyenne (C6-12). Ce défaut d’utilisation des acides gras entraîne une hypoglycémie avec hypocétose lorsque la néoglucogenèse est insuffisante pour assurer les besoins énergétiques (jeûne, infection). La β-oxydation insuffisante des acides gras entraîne l’absence de production de corps cétoniques (substrat énergétique alternatif du cerveau, du myocarde, du foie et des muscles) et une accumulation de dérivés acyl-CoA à chaîne moyenne (toxicité cardiaque).

Certains pays organisent déjà un dépistage néonatal systématique à J3. Des cas de HELPP syndrome ont été décrits chez les mères de fœtus porteurs d’un déficit en MCAD.


Le tableau clinique dépend de la capacité résiduelle de l’enzyme à métaboliser les acides gras à chaîne moyenne: cette activité dépend du type de mutation.


Traitement :

  1. éviter les laits riches en triglycérides et la noix de coco
  2. apport en L-carnitine : 20-50 mg/kg/j en 2 prises afin déviter un déficit secondaire en carnitine
  3. éviter le jeûne prolongé. Pour l’enfant en bonne santé ne pas dépasser 3 à 4h jusqu’à 1 mois ; 4 à 6 h jusque 4 mois ;  6 à 8 h jusque 8 mois ; 10 h chez l’enfant plus âgé ; ces durées sont diminuées si l’enfant est  malade (fièvre, apports alimentaires diminués).
  4. en cas de chirurgie : perfusion glucosée de manière à administrer du glucose à la dose de 8-10 mg/kg/min jusqu’à 1 an ; 7 mg/kg/min jusque 3 ans ; 6,5 mg/kg/min jusque 6 ans ; 5,5 mg/kg/min jusque 14 ans et 3-4 mg/kg/min chez l’adolescent ou l’adulte.


Implications anesthésiques

Eviter un jeûne prolongé. Apport glucosé (G10%) dès le début de la période de jeûne préanesthésique et contrôles fréquents de la glycémie. Lutilisation dune infusion continue de propofol est contre-indiquée mais lutilisation dune dose dinduction ne pose pas de problème (préférer une solution à 2 % pour diminuer la charge lipidique). Risque de rhabdomyolyse avec la succinylcholine ? Vérifier la perfusion musculaire en cas de situations à risque de compression musculaire (syndrome des loges, position chirurgicale)


Références : 

-         Wang SY, Kannan S, Shay D et al. 
Anesthetic considerations for a patient with compound heterozygous medium-chain Acyl-CoA dehydrogenase deficiency. 
Anesth Analg 20002 ; 94 : 1595-7.

-         Derks TG, van Spronsen FJ, Rake JP et al. 
Safe and unsafe duration of fasting for children with MCAD deficiency. 
Eur J Pediatr 2007; 166: 5-11.

-         Scrace B, Wilson P,  Pappachan J. 
Medium chain acyl CoA deshydrogenase deficiency causes unexplained coma in a 10-year-old child. 
Pediatr Anesth 2008; 18: 1230-1.

-         Justiz AC, Mayhew JF. 
Anesthesia in a child with medium-chain Acyl CoA dehydrogenase deficiency. 
Pediatr Anesth 2006; 16: 1293-4.

-        Allen C, Perkins R, Schwahn B.
A retrospective review of anesthesia and perioperative care in children with medium-chain acyl-CoA dehydrogenase deficiency.
Pediatr Anesth 2017; 27: 60-5

-        Prabhu SS, Doudnikoff AL, Mueller N, Reebye UN.
Anesthetic management for a patient with medium-chain-acyl CoA dehydrogenase deficiency in an outpatient setting using ketamine and fentanyl.
J Clin Anesth 2019 ; 56 : 45-6.

-        McGregor TL, Berry SA, Dipple KM, Hamid R for the AAP.
Management principles for acute illness in patients with Medium-Chain Acyl-Coenzyme A dehydrogenase deficiency.
Pediatrics 2021147; e20200040303


Mise -à-jour : janvier 2022